sabler


sabler

sabler [ sable ] v. tr. <conjug. : 1>
• 1587; de 1. sable
1Couvrir de sable. Sabler une route verglacée. « une route bien plane et sablée avec du sable fin » (Gautier).
2Techn. Jeter dans un moule fait de sable.
Fig. Vx Avaler d'un trait. « Jacques avait sablé deux ou trois rasades » (Diderot). Mod. Sabler le champagne : boire du champagne pour fêter un événement heureux.
3(déb. XXe) Techn. Décaper, dépolir, graver à la sableuse. Absolt Machine à sabler. sableuse.
4Cuis. Travailler (une pâte) de manière à lui donner la consistance granuleuse du sable.

sabler verbe transitif Couvrir de sable : Sabler la chaussée. Projeter du sable sur les rails devant les roues au moyen d'une sablière. Nettoyer une surface par projection d'un jet de sable. ● sabler (difficultés) verbe transitif Sens Sabler le champagne / sabrer le champagne. Ne pas confondre ces deux expressions. 1. Sabler le champagne = boire du champagne à l'occasion de réjouissances. Remarque L'expression vient du vocabulaire de la fonderie, et fait référence au métal en fusion coulé d'un jet dans le sable du moule. Au xviie s., jeter un verre en sable, c'était boire d'un trait son contenu : « [...] un Tigillin qui [...] jette en sable un verre d'eau-de-vie »(La Bruyère). 2. Sabrer le champagne = ouvrir une bouteille de champagne en en faisant sauter le goulot au moyen d'une lame assez lourde (sabre ou autre). ● sabler (expressions) verbe transitif Sabler le champagne, célébrer un événement en buvant du champagne.

sabler
v. tr.
d1./d Couvrir de sable. Sabler une allée.
d2./d Sabler le champagne: boire du champagne pour fêter un événement.
d3./d TECH Décaper, dépolir, etc., à l'aide d'un jet de sable, d'une sableuse.
|| (Québec) Cour. Polir, poncer, etc., à l'aide d'une ponceuse, d'un papier de verre.

⇒SABLER, verbe trans.
A. — ,,Couvrir de sable`` (CHABAT 1881). P. anal. La porte s'ouvrit. Une autre grande cour, sablée de cailloux de rivière, apparut, limitée au fond par une bâtisse (HUYSMANS, En route, t. 1, 1895, p. 210).
B. — En partic.
1. Couler dans un moule de sable. (Ds ROB., QUILLET 1965).
P. anal. Boire d'un trait. (Ds HAUTEL 1808, NOTER-LÉC. 1912). Synon. usuel lamper.
Sabler le champagne. Les patrons et leurs actionnaires (...) que tu te représentes, naturellement, oisifs et jouisseurs, engraissés de la sueur du peuple et sablant le champagne avec des filles de joie (MARTIN DU G., Thib., Été 14, 1936, p. 153).
Rem. Selon DUPRÉ 1972 sabler au sens de « boire » ne s'emploie plus auj. que dans l'expr. sabler le champagne lors d'une cérémonie ou d'une réjouissance.
2. Décaper, dépolir à l'aide d'un jet de sable. (Ds Forest. 1946, LE CLÈRE 1960).
Prononc. et Orth.:[sable], [-], (il) sable []. MART. Comment prononce 1913, p. 34, ,,l'a reste (...) plus ou moins fermé en devenant prétonique``. MARTINET-WALTER 1973 [a, ] (10, 5). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [1507 part. passé, sans indication de sens, d'apr. BL.-W.1-5; peut-être faute d'impression pour la date suivante] 1. 1587 part. passé « qui paraît saupoudré de sable, de poudre » flots sables d'or (DUCHESNE, Six. liv. du grand miroir du monde, p. 17 ds GDF. Compl.); 1588 « recouvrir d'une matière en poudre » (MONTAIGNE, Essais, III, 6, éd. P. Villey et V. L. Saulnier, p. 906: la sabler [la surface d'un amphithéâtre] de vermillon et de storax, au lieu d'arene); 1671 allée sablée (POMEY); 1680 sabler les alées d'un Jardin (RICH.); 2. a) 1645 fond. « jeter en sable, couler dans un moule de sable fin » (A. OUDIN, Seconde part. du Tresor des deux lang. esp. et fr., s.v.); b) 1695 [date de représentation] « boire d'un trait » [L. BIANCOLELLI], Tombeau de Maître André, comédie d'apr. LE ROUX 1745); 1718 sabler un verre de vin (Ac., qui qualifie le mot de ,,fam.``); 3. 1870 subst. masc. sablé Normandie « gâteau à consistance sableuse » (LITTRÉ); 1923 adj. pâte sablée (La Véritable cuisine de tante Marie, Paris, Taride, p. 318); 4. 1907 « décaper en se servant d'une sableuse » (Lar. pour tous). Dér. de sable1; dés. -er; suff. pour 3. Le sens 2b est dér. de 2a, cf. aussi jeter en sable. Fréq. abs. littér.:37.
DÉR. 1. Sablage, subst. masc., technol. a) Action de couvrir quelque chose de sable. L'entretien comprend de nombreuses opérations parmi lesquelles les plus courantes sont: l'époudrement, l'ébouage, l'évacuation des eaux, (...), le ramassage des feuilles mortes, le déblaiement des neiges, le sablage et l'arrosage (BOURDE, Trav. publ., 1929, p. 143). b) ) Opération qui consiste à décaper une pièce métallique à l'aide d'un jet de sable projeté par air comprimé. La fonte est amenée à l'état liquide soit dans le cubilot, soit dans un creuset, puis elle est coulée dans des moules comme d'ordinaire. Après ébarbage et sablage, les pièces sont chargées dans les fours à décarburer appelés recuits (BARNÉRIAS, Aciéries, 1934, p. 44). ) Constr. Opération consistant à nettoyer les façades en pierre par projection de sable à grande vitesse (d'apr. NOËL 1968). [], [-]. 1res attest. a) 1786, 12 mai sablage des rues (Opinion nationale, 2e p., 4e col. ds LITTRÉ Suppl.), b) 1927 sablage [d'une pièce métallique] (GASNIER, Dépôts métall., p. 40); de sabler, suff. -age. 2. Sableur, -euse, subst. a) Technol. ) ,,Ouvrier de fonderie qui fait les moules en sable`` (Mét. 1955). ) ,,Ouvrier qui nettoie les pièces en projetant du sable`` (Mét. 1955). ) Appareil qui distribue le sable. b) Bateau qui extrait du sable (d'apr. LE CLÈRE 1960). c) Fam. Personne qui boit beaucoup, qui sable une boisson. Un sableur de vin blanc (Nouv. Lar. ill.). Boutidoux, sableur de champagne, qui a attendu au 13 juin dernier à jouer le patriote en dénonçant Mottier, et en demandant la place toute chaude de Carle qu'il est bien digne d'occuper (MARAT, Pamphlets, Aux amis de la Patrie, 1792, p. 310). [], [-], fém. [-ø:z]. 1res attest. a) ) 1757 « ouvrier qui fait les moules en sable dans une fonderie » (Encyclop. t. 7, p. 155a, s.v. forge), ) 1933 « ouvrier chargé de nettoyer les pièces métalliques par sablage » (Lar. 20e), b) 1792 « buveur » sableur de champagne (MARAT, loc. cit.), c) 1907 « appareil distributeur de sable » (Lar. pour tous), de sabler, suff. -eur2. 3. Sableuse, subst. fém., technol. a) ,,Appareil utilisé pour le sablage des pièces métalliques`` (BADER-TH. 1962). b) Fam. ,,Véhicule distribuant le sable en hiver sur les routes`` (DAVAU-COHEN 1972). [sablø:z], [-]. 1re attest. 1907 « machine servant à décaper par jet de sable » (Lar. pour tous), de sabler, suff. -euse (v. -eur2).

sabler [sɑble] v. tr.
ÉTYM. 1587; au p. p. 1507; de 1. sable.
1 Couvrir de sable. || Sabler les allées d'un jardin. || Sabler la chaussée avant d'empierrer.Absolt. || Il faudra sabler aujourd'hui.Par métaphore :
1 Elles (les élégances de la femme) ajoutaient quelque chose au plaisir de ses sens et à la douceur de son foyer. C'était comme une poussière d'or qui sablait tout au long le petit sentier de sa vie.
Flaubert, Mme Bovary, I, IX.
2 a Techn. Couler dans un moule fait de sable (1. Sable, 2.).
b Fig. (Par allus. au métal en fusion jeté dans le moule). Vx. Avaler d'un trait. || Faute de vin d'élite, sabler ceux du canton (Béranger, in Littré). — ☑ (Mil. XVIIIe, Voltaire). Mod. Sabler le champagne (2. Champagne, cit. 1.) : boire du champagne en abondance lors d'une réjouissance (→ Mess, cit. 2).Rare. || « Sabler du sillery (cru de champagne) » (Casanova, Mémoires, in D. D. L.).
2 (…) Jacques, en chemise et pieds nus, avait sablé deux ou trois rasades sans ponctuation, comme il s'exprimait, c'est-à-dire de la bouteille au verre, du verre à la bouche.
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 637.
3 Dans les époques les moins prospères de sa vie, il sablait le vin blanc du marchand de vin, avec des marrons rôtis, sur la toile cirée, dans un cabinet de société.
France, Jocaste, I, Œ., t. II, p. 12.
4 Du champagne !
Ils sablent un champagne qui leur crisse sous la dent.
R. Queneau, le Vol d'Icare, p. 130.
N. B. Il y a ici remotivation plaisante sur sable.
3 (Déb. XXe). Techn. Décaper, dépolir, graver à la sableuse.
4 Cuis. Travailler une pâte de manière à lui donner une consistance granuleuse comme le sable ( 2. Sablé).
DÉR. Sablage, sablerie, sableur, sableuse.

Encyclopédie Universelle. 2012.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • sabler — Sabler. v. act. Couvrir de sable. Sabler les allées d un jardin, sabler un manége …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Säbler — Säbler, s. Avocette [Abb. 146] …   Kleines Konversations-Lexikon

  • Säbler — (Recurvirostra), eine Gattung Vögel aus der Ordnung der Watvögel, mit Schwimmhaut an den Füßen und besonders ausgezeichnet durch den dünnen, säbelartig von der Wurzel an aufwärts gekrümmten Schnabel. Lieben besonders schlammige Gewässer und… …   Herders Conversations-Lexikon

  • Säbler — Säbler,   Sicheltimali|en, Pomatorhinus, den Timalien zuzuordnende Gattung bis etwa 25 cm langer, vorwiegend brauner Singvögel mit rd. zehn südostasiatischen Arten; Busch und Bodenbewohner mit langem, abwärts gekrümmtem, meist leuchtend gelbem… …   Universal-Lexikon

  • Sabler — Sur les autres projets Wikimedia : « Sabler », sur le Wiktionnaire (dictionnaire universel) Sabler consiste littéralement à poudrer de, ou projeter du sable. Le résultat de l opération est un sablage. Sabler le champagne : Aux …   Wikipédia en Français

  • sabler — (sa blé) v. a. 1°   Couvrir de sable. Sabler les allées d un parc. •   Il fait sabler son parterre, SÉV. 582. 2°   Fondre dans un moule de sable.    Fig. et familièrement. Boire tout d un trait, fort vite. •   Ce vieux Crésus, en sablant du… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • SABLER — v. a. Couvrir de sable. Sabler les allées d un jardin. Sabler un manége. SABLER, signifie aussi, figurément et familièrement, Boire tout d un trait, fort vite ; par allusion à la promptitude avec laquelle un fondeur doit opérer lorsqu il jette en …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 7eme edition (1835)

  • SABLER — v. tr. Couvrir de sable. Sabler les allées d’un jardin. Sabler un manège. Il signifie, figurément et familièrement, Boire tout d’un trait, fort vite. Sabler un verre de vin. Sabler le champagne. Le participe passé SABLÉ s’emploie adjectivement.… …   Dictionnaire de l'Academie Francaise, 8eme edition (1935)

  • sabler — vt. , mettre /// projeter sabler du sable ; recouvrir de matière en poudre : sabl(y)â (Villards Thônes | Albanais) …   Dictionnaire Français-Savoyard

  • Sabler le champagne — ● Sabler le champagne célébrer un événement en buvant du champagne …   Encyclopédie Universelle